Louangée pour sa voix chatoyante et expressive, Andréanne Brisson Paquin captive par ses interprétations justes et incarnées. Depuis son retour au Québec après des études au Conservatoire d’Amsterdam, Andréanne enchaîne les collaborations de musique de chambre et de concert. Parmi ses engagements récents, mentionnons ses concerts en Californie avec l’ensemble Musica Angelica sous la direction de Martin Haselböck où elle chantait la Cantate BWV 51 de Bach ansi que l’Oratorio de Noël. Au printemps 2017 et à l’automne 2019, elle a enregistré deux disques de duo de chambre du compositeur Agostino Steffani O Barbaro amore et À son très-humble service pour l’étiquette Musica Omnia sous la direction du claveciniste américain Jory Vinikour

Notons aussi sa partition à la version concert de l’opéra Parsifal au Festival de Lanaudière 2017 (un écuyer et une Fille-Fleur), concert dirigé par Yannick Nézet-Séguin. Elle a chanté au Festival de musique Baroque de Pontoise, au Festival Bach de Montréal, au Lufthansa Baroque Festival de Londres, au Festival Classica sous la direction de Jean-Claude Malgoire, aux Journées de musique ancienne de Berlin et avec l’orchestre de chambre I Musici sous la direction de Jean-Marie Zeitouni. Récemment, elle chantait au Festival International de Lanaudière, au Festival de musique baroque de Lamèque, au Centre d’Art Orford, au Rendez-vous musical de Laterrière et à Ahuntsic en Fugue et elle est la soliste invitée du Grand Choeur Classique dans Un Requiem Allemand à la Maison Symphonique. Elle se produit en récital à la salle Bourgie et à la Chapelle-Historique-du-Bon-Pasteur.

À l’opéra, elle charme dans le rôle-titre dans Lakmé, une histoire d’amour, celui de Mélisande de Projet Pelléas et Rosine de Figaro Presto trois productions originales de 1Opéra1Heure, un collectif d’artistes dont elle est cofondatrice.

Son premier disque Serenate Napoletane, composé de sérénades italiennes inédites du 17e siècle d’Antonio Farina enregistré avec l’Ensemble Odyssée (Amsterdam) est publié chez PanClassics. Sur les scènes baroques, Andréanne chante avec les ensembles Arion, Pallade Musica, Musica ad Rhenum, Capriccio Stravagante, Caprice, Masques, les Voix humaines. À l’été 2013, elle instaure avec des amis les Rendez-Vous Baroque Français, une série de concerts intimes qui met en lumière l’amour qu’elle voue à la musique française du 17e et 18e siècle.

Ayant à cœur la diffusion de la musique nouvelle, elle participe régulièrement à la création d’oeuvres de compositeurs d’ici ou d’ailleurs. En France, elle a chanté le rôle du Spectre dans l’opéra de Frédéric Verrières The Second Woman qu’elle a joué à l’opéra de Reims, Caen et Besançon avec l’Ensemble Court-Circuit. Elle chante le rôle de Zana dans l’opéra pour enfants Les Habits de l’Empereur produit par la compagnie montréalaise Vox Populi et aussi le rôle de la Kolorature de l’opéra Kopernikus du compositeur québécois Claude Vivier. En octobre 2013, elle participe à la création de la Cantate pour un fleuve du compositeur québécois Gabriel Thibaudeau pour le 150e anniversaire de la ville de Beauharnois. Le compositeur québécois Maurice du Bergé a composé une cantate pour elle et ensemble baroque. Ce concert a été présenté par le conseil des Arts de Montréal en 2016. En 2017, le compositeur Éric Champagne compose pour elle et les Rendez-vous baroque Français une cantate pour souligner le 375e anniversaire de la ville de Montréal, et le compositeur Jonathan Goulet compose pour elle et Pallade Musica In the Stillnesss of the trees, présenté en collaboration avec le Festival Montréal Baroque et Code d’Accès.

Lauréate de nombreux prix nationaux et internationaux, elle a remporté le prix Audience favorite à la Mary Trueman Song Competition de New York 2016, le 2e prix au Concours National de musique, au concours Eckhardt-Gramatté (pour la musique canadienne et contemporaine), le Prix d’excellence Guy-Soucie 2013, le 2e prix au Concours International de Musique de Chambre de Lyon 2013 avec le pianist Michel-Alexandre Broekaert, le Prix de la Fondation des Amis de Francis Poulenc ainsi que le Prix Duo

avec le pianiste Francis Perron à la Joy in Singing Competition de New York. En 2012, elle était finaliste au Concours Musical International de Montréal et a chanté avec l’Orchestre Symphonique de Montréal sous la direction d’Alain Trudel.